+4179 954 0 944
info@3b-lift.ch

Normes

 

La situation dans notre canton

 

L’inspection cantonale des installations électriques, est un service de l’Etablissement cantonal d’assurance des bâtiments. Selon cet état, le canton compte aujourd’hui 6000 ascenseurs (chiffre arrondi). Sur ce total, 1300 ascenseurs ont été installés depuis 2002, sous le régime de l’ordonnance fédérale en vigueur, et répondent dès lors en tous points aux normes SN EN 81; 4700 ascenseurs, soit le 80% de l’effectif, ont été installés avant cette date. Sur ces 4700 ascenseurs, 1800 ont par la suite été adaptés pour l’essentiel à ces normes; 2900 ne l’ont été que partiellement ou pas du tout. Ce sont ces derniers qui présentent des risques significatifs pour les utilisateurs et qui nécessitent, sur un ou sur plusieurs points, une amélioration de leur sécurité.

 

 

Mesures préconisées

 

La norme intitulée «Règles pour l’amélioration de la sécurité des ascenseurs existants» (SN EN 81-80) identifie 74 sources de danger que peuvent présenter les ascenseurs installés avant 2002. Elle évalue et classe les risques qui en résultent en fonction de leur probabilité d’occurrence et de la sévérité des atteintes. Elle indique les mesures qui sont à prendre pour éliminer ces risques. Enfin, elle propose une méthode de mise en oeuvre. Se référant à cette norme, le canton de Zurich a adopté en 2008, au terme d’une étude approfondie et d’une consultation des milieux intéressés, un programme de sept mesures, devant permettre d’éliminer les défauts suivants:

  • Absence de portes de cabine: elle est à l’origine de près de 30% des accidents graves (membres happés entre la cabine en déplacement et la paroi de la gaine), touchant particulièrement les jeunes enfants.
  • Précision d’arrêt insuffisante de la cabine d’ascenseur: elle est à l’origine de près de 20% des accidents (chutes), touchant particulièrement les personnes âgées.
  • Portes palières contenant du verre non sécurisé: la rupture du verre est à l’origine de coupures qui peuvent être graves, voire mortelles dans certains cas.
  • Amortisseurs inexistants ou inadéquats: il en résulte un risque de blessure à la colonne vertébrale lorsque la cabine continue sa course jusque sur les socles situés dans la fosse.
  • Absence d’un dispositif d’appel adéquat de secours (dispositif permettant une communication vocale bidirectionnelle): en Suisse, chaque année, près de 20 000 personnes sont bloquées dans une cabine d’ascenseur.
  • Absence d’un éclairage de secours.
  • Pour les montes-charges: surface de cabine surdimensionnée par rapport à la charge nominale.

Le tableau ci-dessous donne, pour chacune des mesures préconisées, le nombre d’ascenseurs concernés.